projets

Immeuble de bureaux - Science Montoyer

Bureaux

Bruxelles

Laureat Batiment Exemplaire 2009 – Breeam Excellent

 

Le bâtiment est localisé au cœur du quartier « européen », à l’angle formé par la rue Montoyer et la rue de la Science non loin de la Place du Luxembourg.  Commodités et facilités de transport sont réunies autour du site, favorisant la convivialité et l’utilisation des modes doux (cyclistes…).

Cette rénovation lourde de bureaux, qui totalise une surface de 6.920m², affiche des performances K32 et E60.  Elle se veut résolument économique et écologique, tant du point de vue de l’intégration dans son contexte urbain, dans la conception de son enveloppe et de ses techniques, que dans sa volonté de favoriser les déplacements de type « doux » (min. 42 stationnements cyclistes, avec casiers consignes et installations sanitaires).  L’immeuble affiche en outre des consommations hyper performantes voire passive de 17kWh/m²/an (PHPP) pour le chauffage et de 15kWh/m²/an (PHPP) pour la ventilation. 

La volonté du maître d’ouvrage FEDIMMO, du bureau d’architecture ARTE POLIS ainsi que du bureau en techniques spéciales VAN REETH, de réaliser un bâtiment responsable et soucieux de son environnement, a poussé le développement du projet vers un équilibre entre réalités d’investissement et économie d’énergie. 

Pour sa seconde participation à l’appel à projet IBGE, le projet « SCIENCE MONTOYER », propose une gestion intelligente du bâtiment.  Les façades ont été remodelées de manière à garantir le meilleur équilibre entre apport de lumière naturelle et confort thermique.  Elles bénéficient d’une isolation écologique ultra performante (mousse résolique et laine de roche de forte épaisseur), elles sont équipées de vitrages extra clairs (TL81%) couplés à des stores extérieurs à lamelles métalliques (châssis standardisés ouvrants).  Les stores sont gérés automatiquement en fonction de l’ensoleillement afin de garantir un apport de chaleur maximum tout en évitant la surchauffe.  L’éclairage artificiel est lui-même basé sur l’ensoleillement ainsi que sur l’occupation réelle du bâtiment (détecteur de mouvements et de présences).  La biodiversité a également été abordée via le traitement d’une toiture végétale de 127m² au 6ème étage et d’une pergola végétale faisant office de protection solaire naturelle de la verrière en façade arrière.  L’exploitation des eaux de ruissellement des toitures se fait également à travers le stockage de celles-ci dans une citerne de 5000l qui alimente les sanitaires des premiers étages. 

Les surfaces de toitures plus importantes ont été dédiées à la production locale d’énergie électrique. L’utilisation de panneaux solaires photovoltaïques sur la toiture du 7ème étage (assurant 20% de la consommation annuelle totale du bâtiment), l’utilisation d’éco-ascenseurs (- 4.400kWh/m²/an) et la gestion intelligente de l’éclairage, ont permis une économie de 52 à 56% d’énergie primaire par rapport à un bâtiment standard (à 130kWh/m²/an).  Le système de chauffage et de ventilation via plafonds rayonnants (15°-18°C et 35°-30°C, chaudière à condensation au gaz 50-30°C, récupération de chaleur dans le groupe de ventilation (>86% !), free cooling, ventilateur à débit variable, garantissent ensemble les bonnes performances énoncées.

Enfin, le programme développé, typiquement bruxellois, se veut didactique envers les futurs utilisateurs et facile à reproduire à l’avenir.

projets