projets

Immeuble de bureaux - Le grand miroir

Bureaux

Bruxelles

En 1997 et 1998 nous avions déjà réalisé la rénovation d’une aile de bureaux aux étages et de salles polyvalentes au rez-de-chaussée pour le compte de la Fédération Royale des Notaires de Belgique.
C’est à la suite d’une nouvelle demande, en 1999, pour rénover d’autres étages, qu’il nous est paru important de considérer l’ensemble du bâtiment.

La copropriété était détenue à l’époque, à 80%, par des institutions notariales. Suite à notre étude et à l’opportunité d’acheter un immeuble contigu au 67 rue des Bouchers, celles-ci ont décidé d’acquérir le restant de la copropriété et de créer pour ce faire la scrl immobilière « Le Grand Miroir ».

 

Les principaux attraits du nouveau projet sont:

  • Un accès principal au 30-32 rue de la Montagne uniquement pour les bureaux et les salles de vente.
  • Un accès privatif pour les logements par le 67 rue des Bouchers.
  • Les sorties de secours par les nouveaux accès et une sortie Galerie de la Reine pour l'ensemble des fonctions.
  • Les circulations verticales réorganisées autour de deux halls d'étage au lieu de trois.
  • Les sanitaires et les trémies techniques redistribués dans ces deux noyaux.
  • Les ascenseurs nouveaux et la rénovation des anciens permettant la sécurité d'intrusion de chaque entité.
  • Deux nouvelles cages d'escaliers permettant un accès conforme aux sous-sols et à la toiture.
  • La recomposition des plateaux de bureaux libre de toute entrave.
  • De nouveaux espaces techniques en sous-sols et en toiture.

 

La principale difficulté de rénovation de cet ancien bâtiment tient au fait que les gabarits sont très contraignants pour incorporer les techniques de pointe actuelles. A cela c’est ajoutée la contrainte des déménagements continuels des occupants par phases de travaux, suite au choix du propriétaire de réaliser les travaux tout en restant dans l’immeuble. Comme à notre habitude nous avons considéré l’aspect technique du projet dès les premières esquisses afin de le maîtriser pleinement. Le système de conditionnement d’air associe un plafond froid et des plaques perforées en plâtre. Ce concept est circonscrit entre les poutraisons du bâtiment permettant une plus grande hauteur libre sous plafond. Le choix a également été influencé par l’aspect visuel discret et soigné de ces plaques perforées. Ce système permet de cloisonner sur la trame du bâtiment tous les 1 mètre 60, où l’on veut entre la modulation des perforations.

L’un des principaux avantages de ces plaques tient aussi au confort acoustique dû aux perforations associées à un matelas acoustique.

Le problème d’implantation de l’éclairage dans le plafond a fait l’objet d’une recherche importante qui a aboutit à la création d’un luminaire sur mesure parfaitement intégré.

projets