projets

Immeuble de bureaux - Bastion

Bureaux

Bruxelles

Dominant la porte de Namur du haut de ses 25 étages, la tour Bastion s’est rajeunie et est redevenue un des fleurons de Bruxelles.

Située au centre d’un quartier animé et à proximité du quartier des affaires, la rénovation du bâtiment passe aussi par la revitalisation de tout un quartier.

La transformation profonde de l’immeuble a consisté dans les grandes lignes à :

  • Réétudier de nouvelles communications, entrées et entités pour les bureaux, la galerie et le passage sous la tour entre le Square du Bastion et la Place du Champ de Mars. 
  • Concevoir un nouveau soubassement, de nouveaux châssis et une corniche de couronnement digne d’une Tour.
  • Réorganiser les toitures.
  • Intégrer un escalier de secours à l’intérieur et non plus à l’extérieur du bâtiment.
  • Implanter de nouveaux emplacements sanitaires.
  • Intégrer les techniques de conditionnement d’air et les équipements électriques actuels.
  • Rénover la batterie de 8 ascenseurs.
  • Parachever l’ensemble et en particulier les noyaux ascenseurs et les plateaux de bureaux.
  • Réaménager le Square.

Les aménagements au pied de la tour ont été particulièrement soignés. L’avenue de la Toison d’or aboutit ainsi sur le square du Bastion complètement métamorphosé. L’espace a volontairement été dégagé permettant une lecture urbaine aisée.

Sur le square, l’entrée de l’immeuble domine l’espace bordé de part et d’autre du passage vers le Champ de Mars et de l’entrée de la galerie commerçante.

Trentenaire, cet immeuble conçu initialement par l’architecte Robert Goffaux, accusait le poids des années et nécessitait une complète transformation répondant davantage aux exigences actuelles.

La zone de bretèche a été complètement démolie permettant l’expression d’un soubassement à l’échelle de la tour. La pierre de façade des étages bureaux a été conservée.

Les menuiseries extérieures ont été remplacées et offrent un vitrage plus performant  tant au niveau thermique qu’au niveau acoustique.  Le remodelage des cages d’escaliers et des étages techniques  supérieurs a permis de construire une toiture parfaitement rectangulaire permettant la circulation d’une nacelle de nettoyage. La structure de celle-ci et les rails, posés sur la toiture, sont masqués par une corniche en composite ciment verre dans laquelle est intégré un éclairage.

Par son couronnement la tour devient un point de repère, de jour comme de nuit, dans le paysage bruxellois.

L’espace interne est lui aussi repensé dans son entièreté. A la flexibilité des espaces, à l’adaptation aux nouvelles données informatiques et aux dernières normes en matière de sécurité et de protection incendie s’ajoutent des innovations aux registres de la climatisation et de l’éclairage.

La technique des plafonds froids par convection a permis la création de 15.000 m² de plafond métallique intégrant l’éclairage.

Ce système plafond et éclairage, spécialement conçu pour ce bâtiment, a été réalisé à un prix inférieur (3.000 fb/m² (~ 75 €/m²)) à celui des plafonds ordinaires installés dans les bâtiments de promotion.

Cette maîtrise technique a permis également de préserver une hauteur libre dans les bureaux de 2,85m.

Les matériaux ont été choisis avec un souci marqué pour la texture, la clarté et la robustesse. L’éclairage se veut à la fois discret et fonctionnel.

L’avantage du projet, de par sa situation géographique, réside dans le fait qu’il dépasse le cadre strict d’une commande privée pour entamer un dialogue avec l’espace public et offrir des perspectives d’avenir à tout un quartier. Au final: une autre manière d’envisager l’architecture.

Il s’est vu récompensé par une location immédiate de la quasi-totalité des espaces.

projets